Association CONNAISSANCE & PARTAGE

10 rue des pensées
34170 Castelnau le lez
Italia

T 06 29 16 36 12
E connaissanceetpartage@gmail.com

Moulin Navitau, 3 chemin des Hirondelles
Castelnau-le-Lez, Languedoc-Roussillon, 34170
France

Connaissance & Partage a pour objet d’organiser des journées, des soirées et des stages thématiques avec les méthodes pédagogiques fondées sur les valeurs de l’éducation populaire.
L'association favorise la rencontre avec des professionnels, des spécialistes, des passionnés, sur la base du partage des connaissances.

Les feuilles d'inscription et de don sont à remplir et à renvoyer à l'adresse du siège social de Connaissance & partage

Adhesion

Feuilles d'inscription en téléchargement ICI

devenez membre bienfaiteur

Faites un don pour aider Connaissance & Partage
Feuille de don en téléchargement ICI

Connaissance & Partage

Moulin Navitau, 3 chemin des Hirondelles
Castelnau-le-Lez, Languedoc-Roussillon, 34170
France

Etoiles Partagées

L'astronomie populaire a l'association Connaissance & Partage de Castelnau le lez.

LES ASTEROIDES (1)

Robert Carde

   Les astéroïdes (ou « petits astres ») sont de petits corps rocheux du système solaire dont la taille va de quelques dizaines de mètres à plusieurs centaines de kilomètres. Ils sont généralement composés de roche, de métaux et de glace.


   Leur découverte fut fortuite et consécutive à la recherche d’une planète, apparemment manquante, dans l’espace vide entre Mars et Jupiter. En effet, alors que Mercure est à 58 millions de km du Soleil, Vénus à 108, la Terre à 150, Mars à 228 alors que Jupiter est à 778 millions de km de l’ astre solaire. Cet énorme espace de 550 millions de km entre Mars et Jupiter a intrigué les astronomes de l’époque qui lancèrent, en 1796, sous l’impulsion de Joseph Jérôme LeFrançois de Lalande (1732-1807) la recherche de l’astre manquant.

  Le premier à débusquer l’Arlésienne fut Guiseppe Piazzi, directeur de l’observatoire de Palerme alors qu’il étudiait les étoiles de la constellation du Taureau afin d’établir un catalogue stellaire. Le 1er janvier 1801, il découvrit un point lumineux ne figurant sur aucune carte et constata qu’il se déplaçait d’un jour à l’autre sur le fond des étoiles fixes. Il pensa avoir trouvé l’astre manquant et proposa de l’appeler Cérès, du nom de la déesse romaine des cultures qui fait sortir la sève des plantes au printemps. Cet astéroïde n’est pas tout à fait circulaire puisque ses dimensions sont de 960 km sur 932. Il orbite autour du Soleil en 1679 jours à une distance de 2,983unités astronomiques (1) soit environ 450 millions de km.

   Le 28 mars 1802, l’Allemand Wilhelm Olbers (1758-1840) découvrit le deuxième astéroïde qui fut nommé Pallas, Géant de la mythologie grecque, époux de Styx, le Fleuve des Enfers. De forme irrégulière, ces mesures sont de 500-552-et 556 km. Il orbite en 1686 jours autour du Soleil à une distance de 319 millions de km au périhélie à 510 à l’aphélie.

   Junon fut le troisième astéroïde découvert le 1er septembre 1804 par l’astronome Karl Ludwig Harding (1765-1834). Ses dimensions sont de 290-240-190 km alors qu’il orbite en 1595 jours autour du Soleil à une distance qui, au périhélie, est de 328 millions de km alors qu’elle est de 502 millions à l’aphélie.

   Nous verrons ultérieurement la suite de ces recherches de « petites planètes ».

(1)     L’unité astronomique est une unité de distance égale au demi-grand axe de l’orbite de la Terre autour du Soleil et est estimée avoir une valeur de 149 597 870 km.

(2)     Je rappelle que le « périhélie » correspond à la distance d’un astre au plus prés d’Hélios, le Soleil, alors que l’ « aphélie » est le point de l’orbite le plus éloigné de lui.