Association CONNAISSANCE & PARTAGE

10 rue des pensées
34170 Castelnau le lez
Italia

T 06 29 16 36 12
E connaissanceetpartage@gmail.com

Moulin Navitau, 3 chemin des Hirondelles
Castelnau-le-Lez, Languedoc-Roussillon, 34170
France

Connaissance & Partage a pour objet d’organiser des journées, des soirées et des stages thématiques avec les méthodes pédagogiques fondées sur les valeurs de l’éducation populaire.
L'association favorise la rencontre avec des professionnels, des spécialistes, des passionnés, sur la base du partage des connaissances.

Les feuilles d'inscription et de don sont à remplir et à renvoyer à l'adresse du siège social de Connaissance & partage

Adhesion

Feuilles d'inscription en téléchargement ICI

devenez membre bienfaiteur

Faites un don pour aider Connaissance & Partage
Feuille de don en téléchargement ICI

Connaissance & Partage

Moulin Navitau, 3 chemin des Hirondelles
Castelnau-le-Lez, Languedoc-Roussillon, 34170
France

L'ECLIPSE DE LUNE ET COLOMB

Etoiles Partagées

L'astronomie populaire a l'association Connaissance & Partage de Castelnau le lez.

L'ECLIPSE DE LUNE ET COLOMB

Robert Carde

En 2014, au cours de mon dernier exposé sur la Lune, j’avais évoqué l’aventure de Christophe Colomb, aventure qui s’était déroulée lors d’une éclipse de Lune. Hors, un auditeur avait contesté mon histoire en prétendant n’avoir jamais entendu parler de cet épisode dans la vie du grand navigateur. Je me fais donc un plaisir, à la veille de l’ éclipse de Lune du 28 septembre prochain (1) de raconter avec plus de précisions cette histoire absolument véridique et historique (2).

les bateaux de C. Colomb.jpg

Nous sommes au début de l’année 1504 et Christophe Colomb s’est échoué sur les côtes septentrionales de la Jamaïque. Il avait quitté Cadix deux ans auparavant et effectuait son quatrième et dernier voyage vers les Amériques. Son navire est dans un bien triste état et son équipage inquiet car les indigènes locaux sont nerveux. Ils savent, par expérience, que pillages et désastres suivent souvent les apparitions du grand navigateur.

Malade et prématurément vieilli, Christophe Colomb demande aux Indiens de lui procurer des vivres. Ceux-ci refusent. Le navigateur se retire dans sa cabine et estime que son avenir est incertain. Comme à son habitude, il consulte ses tables astronomiques et les éphémérides de Régiomontanus (3). A sa grande surprise, il constate que le grand astronome a prévu une éclipse de Lune pour la nuit du 29 février. Or nous sommes le 26 février : plus que trois jours à patienter.

Par contre, une grosse difficulté se présente à lui. Il est en effet difficile de prévoir la longitude alors que la connaissance de sa valeur est indispensable pour savoir exactement l’heure et la durée du phénomène. N’oublions pas, qu’en sus, notre navigateur estimait être en Inde…

Mais   Christophe Colomb tente le coup pour le coup. La veille de l’éclipse, accompagné d’un interprète, il s’adresse au chef des indigènes et lui annonce que son Dieu lui ravira la Lune s’il refuse de lui donner ce qu’il demande. Le chef est incrédule et rit même au nez et à la barbe de Colomb qui, vexé, revient à son bateau.

La nuit tant attendue arrive. Lorsque la Lune se lève, elle est déjà partiellement entrée dans l’ombre de la Terre. Lorsque l’éclipse est totale, on ne distingue plus qu’un faible disque rougeâtre. Aussitôt le chef des indigènes implore le navigateur de leur rendre la Lune et il accepte de livrer les vivres sollicitées.

Fin stratège, Christophe Colomb, sachant qu’il dispose d’assez de temps, annonce qu’il doit se retirer dans son navire afin de consulter son Dieu. Une fois dans sa cabine, il tente de calculer la durée de la totalité de l’éclipse et, juste avant la fin de celle-ci, il annonce au chef des indigènes que son Dieu, conciliant, a bien voulu libérer la Lune.

C’est ainsi que les vivres nécessaires lui furent remis par les indigènes qui ne pouvaient pas, décemment, s’opposer à celui qui commande à la Lune.

(1) Voir article paru sur le blog de « Connaissance et Partage » le 8 septembre.
(2) Lire le livre « Surprenante gravité » de François Rothen aux Presses Polytechniques et Universitaires Romanes (ed. Focus 2009).
(3) Astronome allemand, de son vrai nom Johannes Muller- 1436-1476. Il aétabli des Tables

Astronomiques et contribué à faire connaître l’Almageste de Ptolémée.