Association CONNAISSANCE & PARTAGE

10 rue des pensées
34170 Castelnau le lez
Italia

T 06 29 16 36 12
E connaissanceetpartage@gmail.com

Moulin Navitau, 3 chemin des Hirondelles
Castelnau-le-Lez, Languedoc-Roussillon, 34170
France

Connaissance & Partage a pour objet d’organiser des journées, des soirées et des stages thématiques avec les méthodes pédagogiques fondées sur les valeurs de l’éducation populaire.
L'association favorise la rencontre avec des professionnels, des spécialistes, des passionnés, sur la base du partage des connaissances.

Les feuilles d'inscription et de don sont à remplir et à renvoyer à l'adresse du siège social de Connaissance & partage

Adhesion

Feuilles d'inscription en téléchargement ICI

devenez membre bienfaiteur

Faites un don pour aider Connaissance & Partage
Feuille de don en téléchargement ICI

Connaissance & Partage

Moulin Navitau, 3 chemin des Hirondelles
Castelnau-le-Lez, Languedoc-Roussillon, 34170
France

L’ÉCLAT DES ÉTOILES (1er partie)

Petit mot du dimanche

L’ÉCLAT DES ÉTOILES (1er partie)

Robert Carde

Bonjour à tous,

Un petit article paraîtra chaque semaine et que j’intitulerai : « Le petit mot du dimanche ». A chaque fois je traiterai d’un sujet simple OU je répondrai à une de vos éventuelles questions. Ce dimanche, je parlerai de l’éclat des étoiles.

C’est Hipparque, astronome grec du II ème siècle av. J.C qui eut l’idée de classer les étoiles par éclat en instituant le terme de « Grandeur ». Bien entendu, cette notion ne concernait que les étoiles que l’on voit à l’œil nu. Il prit comme référence l’éclat de l’étoile Arcturus de la constellation du Bouvier en lui attribuant la grandeur 0.

Plus le chiffre de la grandeur augmente, plus l’éclat de l’étoile diminue. Cela signifie qu’une étoile de la deuxième grandeur brille moins que celle de grandeur 1 et ainsi de suite. L’étoile la moins lumineuse qu’un œil humain puisse distinguer a une grandeur de 6 (*).

Lorsque l’on a souhaité donner la grandeur des astres plus lumineux qu’Arcturus, comme Vénus, la Lune ou le Soleil, on a du se rabattre sur des grandeurs négatives. C’est ainsi que le Soleil à une grandeur de –27.

Cette notion de grandeur a été abandonnée parce qu’elle manquait de précision et surtout car on pouvait la confondre avec la taille des étoiles. On a remplacé cette notion par celle de « magnitude » comme nous le verrons dimanche prochain.

Amicalement
Bob des Etoiles

(*) Cela était valable au temps d’Hipparque mais, de nos jours, avec le ciel pollué par la lumière des villes, on a bien du mal à voir une étoile de quatrième grandeur comme Alcor de la Grande Ourse et qui symbolise le petit cavalier surmontant l’étoile Mizar.